Vous aimeriez vous impliquer dans un centre de pédiatrie sociale à titre de professionnel ou de bénévole ou vous envisagez de démarrer un centre au sein de votre communauté. Vous trouverez ici toutes les informations nécessaires.

 

Les CPSC sont des lieux d’accueil chaleureux, familiers et accessibles aux enfants, portés par les familles et la communauté. L’enfant et les personnes importantes qui l’entourent y sont accueillis par des équipes composées de professionnels qualifiés et de nombreux bénévoles de la communauté qui facilitent un lien direct avec un réseau impressionnant de partenaires et de collaborateurs

Les CPSC donnent accès aux enfants en situation de vulnérabilité à une approche globale de la santé. L’enfant, sa famille et les adultes significatifs qui l’entourent sont accueillis par un médecin et une travailleuse sociale pour une rencontre d’évaluation/orientation. Tous ensembles, ils dressent un portrait global des besoins essentiels au développement de l’enfant et de l’environnement dans lequel il grandit. Ils s’entendent ensuite sur un plan d’action pour réduire les principaux problèmes de santé générés par des conditions de vie difficiles. Suivant ce plan d’action, l’enfant est accompagné vers des services et des activités offerts par le CPSC ou par l’un de ses partenaires. La situation de l’enfant est réévaluée par le même processus tout au long de sa trajectoire de développement.

L’ancrage des CPSC dans un quartier défavorisé leur permet de devenir un milieu de vie, d’établir des liens de confiance avec les enfants en situation de vulnérabilité et leur famille, et de mettre en place des activités en partenariat avec la communauté qui répondent à leurs besoins et leurs champs d’intérêt. Ainsi, le CPSC devient pour l’enfant et sa famille un lieu sécuritaire de soins et de réconfort pour reprendre des forces et bâtir leur résilience.

Les CPSC se distinguent d’autres organisations du réseau de la santé et des services sociaux par :

  • Leur rôle de tuteur de résilience ou de facteur de protection qui permettent « aux enfants à risques de négligence parentale de réaliser leur potentiel, de rebondir malgré la situation d’adversité à laquelle ils font face » (Marcoux, 2010).
  • L’accompagnement systématique des familles vers des ressources externes (Marcoux, 2010).
  • L’accent mis sur la nécessité d’être disponible pour les familles pendant leur cheminement vers les buts fixés lors des évaluations cliniques (Marcoux, 2010).
  • L’accessibilité à des diagnostics et à des services de santé globale aux enfants issus des quartiers défavorisés (Rapport du GRAVE).
  • L’intégration dans un même lieu, de services médicaux, spécialisés, psychosociaux et juridiques, ce qui permet une approche de santé globale en réponse à la variété des besoins des enfants et des familles (Rapport du GRAVE,).
  • L’approche multidisciplinaire et de proximité qui permet d’accueillir dans les services des enfants et familles qui présentent un cumul de condition de vulnérabilité psychosociale et physique (Rapport du GRAVE).

La pédiatrie sociale en communauté étant un modèle de médecine sociale intégrée, l’équipe de base d’un centre comprend :

  • un médecin (pédiatre ou omnipraticien [ne]).
  • un(e) adjoint(e) clinique, c’est-à-dire un(e) intervenant(e) formé(e) en travail social, en psychoéducation ou en soins infirmiers.
  • Un lien personnalisé avec le milieu juridique, incluant la médiation.
  • Un responsable de l’accueil

Selon les besoins des enfants et des familles suivis, se grefferont à l’équipe de base des professionnels d’autres disciplines, notamment la soins infirmiers, psychoéducation, médiation, l’éducation spécialisée, l’art thérapie, la musicothérapie, l’orthophonie, l’ergothérapie, la neuropsychologie, la pédopsychiatrie.

À cette équipe s’ajoutent également de nombreux bénévoles de la communauté engagés dans la cause. Allant des tâches administratives au mentorat, en passant par l’animation d’activités sportives ou artistiques, les bénévoles jouent un rôle de premier plan dans l’accomplissement de la mission des CPSC.

Vous devez d’abord vous poser certaines questions.

  1. Connaissez-vous le profil de la population de votre territoire?
    La pédiatrie sociale s’adresse aux enfants en situation de grande vulnérabilité. Est-ce le cas des enfants qui habitent votre territoire? Certains indicateurs peuvent vous aider à dresser ce portrait. Vous pouvez consulter notamment les taux de défavorisation fournis par les écoles, l’indice de  défavorisation des écoles, ou encore le portrait sociodémographique élaboré par le centre de services sociaux et de santé de votre région.
  1. Connaissez-vous les caractéristiques de votre communauté?
    Chaque communauté a des caractéristiques qui lui sont propres, notamment la qualité du logement et de l’environnement physique, la sécurité, l’accessibilité des ressources alimentaires, l’accessibilité à des services de santé ou des services sociaux, la présence de réseaux d’entraide. Une bonne connaissance de ces caractéristiques permet d’identifier les besoins de votre communauté et d’évaluer la pertinence de créer un CPSC.
  1. Connaissez-vous les ressources disponibles sur votre territoire?
    Les CPSC offrent des services complémentaires à ceux qui sont présents sur le territoire. De plus, les équipes des CPSC travaillent en partenariat avec les autres ressources du milieu (écoles, Centre de services sociaux et de santé, Centres jeunesse, milieux de garde, organismes communautaires, aide juridique). Une bonne connaissance et des relations positives avec ces dernières facilitent grandement la mise en place d’un centre.
  1. Êtes-vous ou connaissez-vous un(e) clinicien (ne) engagé(e) dans votre communauté?
    Les professionnels des CPSC sont idéalement des cliniciens engagés et bien ancrés dans leur communauté. Ils ont une bonne connaissance de la population qu’ils desservent et une volonté de changer les conditions de vie difficiles des enfants. Ils ont acquis une légitimité auprès de la population qui leur permet de bâtir rapidement des liens de confiance avec les familles. Ils peuvent au besoin joindre leur voix à ces dernières pour défendre les droits fondamentaux des enfants, influencer les politiques et se mobiliser avec la communauté autour des enjeux qui concernent le bien-être des enfants. La présence de tels professionnels facilite grandement la mise en place d’un CPSC dans une communauté.
  1. Y a-t-il déjà un centre de pédiatrie sociale sur votre territoire ou à proximité?
    Nous vous invitons à consulter la carte pour vérifier la présence ou non d’un centre. Si un tel centre existe, nous vous invitons à nous contacter.
  • Si vous souhaitez vous impliquer dans un centre de pédiatrie sociale à titre de professionnel (le), ou de bénévole, consultez notre Foire aux questions.