En 2015, la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants, l’Université McGill, l’Université de Montréal et la Fondation du Dr Julien créent deux chaires de recherche de pédiatrie sociale en communauté. Pour la première fois au Canada, le milieu de la recherche mènera une étude à long terme sur la pédiatrie sociale en communauté.

DSC_5145[1]

 

 

Fait exceptionnel, les chaires seront intégrées dans le milieu de pratique, en plein cœur du quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. La recherche s’étendra par la suite aux différentes communautés où sont établis les centres de pédiatrie sociale pour améliorer les pratiques partout au Québec.

 Objectifs des chaires

  • Soutenir la pratique de la pédiatrie sociale en communauté par des connaissances scientifiques de pointe;
  • Valider et définir les interventions qui ont le potentiel d’améliorer à court, moyen et long terme le développement et le bien-être de l’enfant, des familles et des communautés qui vivent dans des conditions difficiles;
  • Mieux comprendre et renforcer la capacité interdisciplinaire et intersectorielle des professionnels qui appliquent le modèle de la pédiatrie sociale en communauté afin de mieux répondre aux besoins des enfants issus des communautés en situation de vulnérabilité;
  • Encourager une culture d’innovation qui combine la recherche scientifique et l’expertise des milieux de pratique.

L’établissement de ces deux chaires prévoit la mise en place d’un comité mixte qui identifiera et coordonnera les projets et les actions réalisés par les deux universités. Ce comité de concertation se veut une instance autonome qui a pour mandat de développer une vision globale et d’assurer la complémentarité des activités de recherche et de transfert de connaissances des deux équipes dans le respect des objectifs définis dans le projet scientifique.


L’intervention en pédiatrie sociale en communauté est complexe et nécessite des innovations constantes, faisant appel à divers champs disciplinaires.

Dans ce contexte, la chaire Dr Julien/Fondation Marcelle et Jean Coutu en pédiatrie sociale en communauté de l’Université de Montréal aura comme priorité de comprendre le fonctionnement et la mise en œuvre de l’intervention en pédiatrie sociale en communauté, afin de développer des mesures d’évaluation adaptées à celle-ci, et d’analyser son efficacité et son efficience auprès des enfants en situation de vulnérabilité.

Objectifs

Caractériser l’intervention

  • Identifier les éléments-clés de l’intervention qui rendent celle-ci adaptée à la clientèle en situation de vulnérabilité.
  • Identifier les éléments de l’intervention qui sont innovants pour la clientèle en situation de vulnérabilité.

Développer des instruments de mesure adaptés à la clientèle en situation de vulnérabilité

  • Développer des instruments quantitatifs et qualitatifs pour améliorer l’évaluation et mesurer l’efficacité des interventions complexes.

Définir l’efficacité et l’efficience des interventions

  • Mesurer les impacts des interventions qui suivent la démarche clinique de la pédiatrie sociale en communauté.
  • Identifier les interventions qui produisent de meilleurs impacts sur le développement des enfants, sur leurs familles et sur la communauté.
  • Mesurer le coût-bénéfice de ce type d’intervention.

Titulaire

Patricia Conrod

Christine Doucet, associée de recherche

Pour en savoir plus

Andréane Melançon, Coordonnatrice de recherche et analyste, Fondation du Dr Julien

Bailleurs de fonds

Fondation Marcelle et Jean Coutu

 

Il est reconnu que les déterminants sociaux ont une influence considérable sur la santé des individus et des communautés. L’adversité rencontrée en début de vie a des implications à long terme pour l’individu et la communauté. Elle favorise, entre autres, l’apparition de maladies chroniques à l’âge adulte qui limite la productivité et l’accomplissement personnel. Ces observations sont particulièrement vraies pour les enfants et les jeunes en situation de vulnérabilité pour qui des interventions exclusivement axées sur les aspects médicaux n’améliorent pas leur santé de façon optimale.

La Chaire Nicolas Steinmetz-Gilles Julien en pédiatrie sociale en communauté de l’Université McGill — détenue conjointement avec la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants, se penchera sur les défis que vivent les enfants issus d’un milieu vulnérable, les facteurs sociaux qui influencent leur santé et leur bien-être, la défense de leurs droits et l’élaboration de politiques sociales.

Objectifs

  • Accroître la visibilité et la rigueur académique de la pédiatrie sociale tant au niveau de la pratique que de la recherche.
  • Fournir des données objectives pour informer les meilleures pratiques et politiques et orienter le changement.
  • À travers des changements de pratique et de politiques, améliorer la santé et le bien-être des enfants vulnérables, de leurs familles et de la société en général.
  • Fournir un lieu de formation de professionnels démontrant un intérêt pour la pédiatrie sociale.

Titulaire

Delphine Collin-Vézina

Marie-Eve Turcotte, coordonnatrice

Pour en savoir plus

Andréane Melançon, Coordonnatrice de recherche et analyste, Fondation du Dr Julien

Bailleurs de fonds