Revenir à la page précédente
Votez pour cette publication : [wdpv_vote]

Annie Lambert, professeure adjointe à l’École de travail social de l’Université de Sherbrooke, rend compte dans cette présentation des résultats préliminaires de l’analyse des impacts de l’utilisation d’un comité d’aide à la décision éthique clinique au sein d’un centre jeunesse. Elle démontre que malgré le discours des intervenants fortement axé sur la recherche de l’intérêt de l’enfant, il serait possible de faire encore mieux.