Revenir à la page précédente
Votez pour cette publication : [wdpv_vote]

Professeure titulaire au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, Katherine Frohlich expose le paradoxe qui existe entre l’idée de créer des espaces de jeux publics et sécuritaires pour les enfants et la nécessité de les laisser prendre des risques pour se développer pleinement.

Dans cette capsule, le chef des projets scientifiques de la Fondation David Suzuki, Jean-Patrick Toussaint, explique les méfaits liés au manque d’accessibilité à la nature sur le développement des enfants et propose certaines solutions pour améliorer la situation.

Professeur agrégé et vice-doyen aux études supérieures de la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal, Juan Torres, offre un point de vue urbanistique sur l’aménagement d’environnements « capacitants » réalistes pour améliorer la qualité de vie et le bien-être des enfants. Il souligne également la nécessité d’impliquer ces derniers dans le design de ces environnements.

Le Dr Louis Drouin, responsable du secteur Environnement urbain et santé de la Direction de la santé publique de Montréal, dresse un portrait des actions prises à Montréal, notamment celles provenant de la mobilisation citoyenne, afin d’améliorer la condition de vie des familles et de la communauté.

Dans cette dernière capsule, le public discute avec les conférenciers des enjeux liés à la transformation de l’environnement pour améliorer la qualité de vie liée à la santé des enfants.